Afin de vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts, Barnes utilise des cookies. En continuant de naviguer sur le site, vous déclarez accepter leur utilisation. En savoir plus

Vivre dans le quartier Ainay

vivre quartier ainay lyon

Avec sa voûte, sa basilique, et le souvenir de ses remparts, le quartier Ainay dévoile sa richesse à chaque coin de rue. BARNES Lyon vous fait découvrir en détail ce quartier mais aussi tous les quartiers de Lyon

Histoire du quartier Ainay

Quartier de prédilection de l’aristocratie lyonnaise dès le XVIIIe siècle puis de la grande bourgeoisie au XIXe, ce petit bout de Presqu’île a su se transformer tout en conservant son âme. Situé au sud de la place Bellecour et au nord de Perrache, le quartier est constitué d’habitations datant en majorité du XIXe siècle. Il s’est développé autour de la basilique Saint-Martin-d’Ainay, témoignage de l’art roman, construite au XIe siècle sous la Restauration. Ce domaine religieux était entouré de remparts, dont on retrouve encore les traces. Les riches soyeux s’y installent au XVIIIe et traditionnellement les grandes familles lyonnaises investissent les vastes appartements anciens. Si les façades demeurent non ostentatoires, la richesse devant rester discrète, les intérieurs reflètent les fastes cachés de l’époque. Aujourd’hui, si de nombreuses familles lyonnaises demeurent fidèles à ce quartier, elles côtoient désormais une population davantage hétéroclite composée de jeunes cadres et d’étudiants.

Dans les rues du quartier Ainay

Ainay a su néanmoins conserver son esprit « village », si apprécié de ses habitants. Mais d’une artère à une autre, Ainay découvre des visages singuliers. 

La rue piétonne Victor-Hugo fut imaginée au XVIIIe afin d’assurer la liaison entre la place Bellecour et la gare de Perrache lors de l’arrivée du chemin de fer. Elle demeure l’axe principal du quartier investi par de nombreux commerces. Appréciée pour ses beaux immeubles bourgeois, la rue très fréquentée, a malheureusement perdu de son charme d’antan. 

Côté Saône, le quai Maréchal-Joffre est bordé de beaux immeubles du XIXe bénéficiant d’une superbe vue sur le fleuve et Fourvière. Majestueuses portes d’entrée, façades couronnées et fenêtres à chapiteaux donnent le ton. Au numéros 6 et 7, un immeuble aux allures de château datant de 1897 est ainsi ouvert par deux portes jumelles et terminé par des colonnes arrondies soutenues par des têtes de lions. Longé de saules pleureurs, le bas port a conservé ses pavés et des rails de chemin de fer qui témoignent de son activité portuaire.

Parallèle au quai, la rue Vaubecour, certes moins fréquentée que la rue Victor-Hugo, concentre les commerces de proximité, au cœur du la vie du quartier. 

Parallèlement, la rue Sala constitue l’un des plus anciens axes de communication du quartier. Elle daterait en effet de 1504 suivant un tracé gallo-romain. Au XVIIIe siècle, de nombreux couvents et monastères y étaient établis et elle possède la fameuse cour des Fainéants, petit passage à double entrée qui se situe entre les 29 et 31, rue Sainte-Hélène et les 42 et 44, rue Sala. 

Non loin, la rue des Remparts d’Ainay suit le tracé des anciens remparts et de la « voûte d'Ainay » qui est à l’emplacement d’une ancienne porte de l’enceinte de l’abbaye rappellent le riche passé de ce quartier historique. En s’éloignant de la Saône, une fois passée la rue Victor Hugo, il découvre un autre visage. 

Beaucoup ne connaissent d’Ainay que sa rue Auguste Comte autrefois réservée aux antiquaires et qui depuis quelques années accueille les plus belles enseignes de décoration, mobilier, cuisine et de nombreuses galeries d’art : Home autour du Monde, Hyggelig, Caravane, Bulthaup, etc. Plus ancienne, la Maison Germain fondée en 1660 réédite et négocie des soieries d’ameublement et des papiers peints. Réputée pour ces enseignes, la rue Auguste Comte est aussi remarquable pour ses façades, ses bâtiments majoritairement du XIXe siècle de deux à cinq étages et ses portes parfois monumentales. À l’automne, les commerçants ouvrent leurs portes dans une rue devenue piétonne à l’occasion du fameux « Tapis rouge ». Animé et fréquentée par une clientèle haut de gamme, le quartier Auguste Comte ses inconditionnels qui ne partiraient ailleurs pour rien au monde ! 

À proximité, la rue de la Charité abrite quand à elle, dans un ancien hôtel de Villeroy, famille lyonnaise du XVIIe siècle, le Musée des tissus et des arts décoratifs, première collection de tissus au monde avec 3 millions de pièces représentant l’histoire du textile, notamment celle des soieries lyonnaises mais aujourd’hui menacé de fermeture. 

De par son patrimoine architectural et son activité commerçante, le quartier d’Ainay, réputé pour sa sagesse, sort de sa torpeur.

Sortir dans le quartier Ainay

De nombreux restaurants y ont élu domicile comme le Comptoir d’Ainay, le Comptoir Thomas, La Table de Suzanne, Cuisine et Dépendances Acte 2, Café Comptoir Abel, etc. 

Scolarité à Ainay

Pour les enfants, le quartier abrite des établissements publics dont Jean Monnet et différents établissements privés : Saint Marc, Chevreul, Lycées Juliette Récamier et Saint Marc. 

À proximité de la place Bellecour, du métro Ampère-Victor Hugo et de la gare Perrache, le quartier d'Ainay convient aux citadins qui recherchent l’emplacement central et un lieu de vie ayant une forte identité et du caractère.

Découvrez aussi tous les quartiers de la Presqu'île :

Prix Médian

Vente

Appartement

4 270 €/m2

Maison

NC
Location

Appartement

14 €/m2/mois

Maison

NC

Logements *

Répartition des résidences
Icon logement - BARNES Lyon - Immobilier de luxe, appartements et maisons de prestige à Lyon
1 182

Principales

Icon logement secondaire - BARNES Lyon - Immobilier de luxe, appartements et maisons de prestige à Lyon
70

Secondaires
(et logements occasionnels)

Icon logement vacant - BARNES Lyon - Immobilier de luxe, appartements et maisons de prestige à Lyon
180

Vacants

Icon logement maison - BARNES Lyon - Immobilier de luxe, appartements et maisons de prestige à Lyon
0

Maisons

Icon logement appartement - BARNES Lyon - Immobilier de luxe, appartements et maisons de prestige à Lyon
1 420

Appartements

Nombres DE PIèCES
Résidences principales
Surfaces
Années de construction
Avant 1919
767
1919 à 1945
204
1946 à 1970
123
1971 à 1990
25
1991 à 2010
51
2006 à 2010
9
Après 2011
3

Population *

Répartition par âge
TOTAL : 2357
337
0-14 ans
719
15-29 ans
400
30-44 ans
405
45-59 ans
286
60-75 ans
210
75 ans et +
RéPARTITION HOMMES / FEMMES *
Icon homme - BARNES Lyon - Immobilier de luxe, appartements et maisons de prestige à Lyon
1 053

hommes

Icon femme - BARNES Lyon - Immobilier de luxe, appartements et maisons de prestige à Lyon
1 304

femmes

Statut des foyers
Icon ring - BARNES Lyon - Immobilier de luxe, appartements et maisons de prestige à Lyon
576

mariés

Icon nonmarie - BARNES Lyon - Immobilier de luxe, appartements et maisons de prestige à Lyon
1 443

Non mariés

COMPOSITION DES FAMILLES
Enfant de moins de 25 ans

Emploi et revenus *

Population catégorie socio-professionnelle
0
Agriculteurs, exploitants
87
Artisans, commerçants et chefs d'entreprise
444
Cadres et professions intellectuelles supérieures
253
Professions intermédiaires
206
Employés
81
Ouvriers
Revenus MéDIANs des ménages
47 692

revenu annuel moyen par ménage

* Prix/m2 : PERVAL 2017 - Autres données : INSEE 2013