Afin de vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts, Barnes utilise des cookies. En continuant de naviguer sur le site, vous déclarez accepter leur utilisation. En savoir plus

Vivre dans le Beaujolais

le Beaujolais

Connu pour ses domaines viticoles et ses propriétés d’exception en pierres dorées, le Beaujolais est une vaste région située au nord du département du Rhône et regroupant environ 127 villes et villages. BARNES Lyon vous emmène à la découverte de cette jolie région et de ses spécificités. Retrouvez aussi d’autres communes proches de Lyon ainsi que les quartiers de Lyon.

Vivre dans le Beaujolais : une vaste région

Constitué de nombreux villages, le Beaujolais est une région pleine de surprises et de découvertes.

Vous y trouverez de belles maisons, souvent anciennes, ainsi que des propriétés et châteaux haut de gamme entourés de vignes, au coeur de la campagne. Un cadre de vie paisible, à proximité de la ville de Lyon, où les prix sont beaucoup moins élevés et les surfaces plus importantes.

Le beaujolais nord, la région viticole

Le Beaujolais nord est la partie de la région la plus viticole avec des villages comme Chiroubles, Villié Morgon, Régnié Durette ou bien encore Fleurie. L’ancienne capitale du Beaujolais, Beaujeu, se situe dans ce secteur. La commune principale est Belleville-sur-Saône qui disposent d’une gare SNCF, de deux écoles primaires, d’un collège, d’un lycée et de nombreux commerces.

Vous trouverez dans cette partie du Beaujolais, le village de Saint-Amour, connu pour les séjours romantiques notamment grâce à son “Auberge du Paradis” ou son restaurant “Au 14 février” mais également à son célèbre vin le “cru Saint-Amour”.

Scolarité à Belleville-sur-Saône

  • École Maternelle Dailloux
  • École Maternelle et primaire Jean Macé
  • École Primaire Édouard Herriot
  • Collège Emile Zola
  • Lycée Aiguerande
  • École Privée Notre Dame

Au centre, l’agglomération de Villefranche-sur-Saône

“Capitale” du Beaujolais, située entre la Saône et les Monts du Beaujolais, Villefranche-sur-Saône est la grande ville de la région Beaujolais. Très bien reliée à Lyon grâce à l’autoroute et au TER, la ville se suffit à elle-même et dispose de nombreux commerces de proximité notamment rue Nationale mais également d’une très vaste zone commerciale.

Autour de la ville se trouvent de charmants villages comme Arnas, Gleizé, Blacé, Denicé ou encore Jarnioux.

Scolarité à Villefranche-sur-Saône

  • Écoles maternelle : Manon Roland, Paul Fort, Paul Eluard, Françoise Dolto, Condorcet, Camille Claudel, Jean Bonthoux
  • Écoles maternelle et élémentaire : Jacques Prévert, Pierre Montet, Armand Chouffet, Albert Camus, Lamartine
  • Écoles élémentaire : Jean Zay, Jean Monnet, Jean Macé, A.Dumontet, F. Buisson, J. Bonthoux, Cours Perrier (privé), Saint PIerre des Remparts (privé)
  • Collèges : Jean Moulin, Faubert
  • Lycée Louis Armand, Claude Bernard
  • École, collège et lycée privés Notre Dame de Mongré

Au sud, les prisées Pierres Dorées

La région sud du Beaujolais est également appelée région des Pierres Dorées car 39 de ses villages sont construits avec une roche ocre jaune qui réfléchit à la lumière du soleil lui donnant des jolies couleurs lumineuses. Nombreux sont ceux qui vous diront qu’on y trouve un air de Toscane.

Le village d’Oingt, village médiéval est classé comme étant l’un des “Plus beau village de France” et il est le seul du département du Rhône !  Ses ruelles moyenâgeuses, sa porte fortifiée, sa tour donjon et l’église Saint-Mathieu vous transporteront hors du temps.

De nombreuses promenades vous attendent également dans des villages tels que Theizé, Marcy-sur-Anse, Charnay, Saint-Jean-des-Vignes. Côté activités, vous ne serez pas en reste, le Plan d’eau du Colombier est un espace naturel aménagé dans une ancienne gravière de 120 hectares, il dispose d’une plage, de sentiers pédestre et de jeux pour enfants. À Lucenay, vous trouverez le Golf du Beaujolais, disposant d’un parcours au coeur des vignes.


L’ouest, “Le Beaujolais vert”

Le Beaujolais ouest, également appelé l’Ouest Rhodanien et Beaujolais vert est situé entre les villes de Lyon et Roanne, région dans laquelle se trouve les communes de Tarare, Amplepuis, Lamure, Chamelet ou encore Cublize. Réputé pour la beauté de sa nature, il totalise 53 communes sur environ 768 km². Vous y trouverez le Lac des Sapins, le plus grand site de baignade écologique européen avec ses 8 000 m². Baignade dans un cadre idyllique, promenades à pieds ou à vélos animeront vos week-ends.

Depuis 2015, le Beaujolais vert tend à devenir un “éco-territoire” grâce à la mise en place d’un Plan Climat. La conservation du patrimoine paysager et son histoire est également l’un des objectif de la région. Grâce à ces différents projets, la région gagne depuis quelques années en attractivité et en dynamisme, un site appelé Beaujolais Vert Votre Avenir a même été créée afin de faciliter l'installation des nouveaux arrivants dans la région.

Le Beaujolais : de grandes histoires à raconter

Beaujolais : l’histoire de son appartenance

Son nom, le Beaujolais, lui vient de la maison des Beaujeu située dans le village éponyme qui fût sa capitale historique, à l’ouest de la région.  

Aux alentours de 950, les terres sont détenues par le premier seigneur de Beaujeu et durant les siècles suivants, les Sires de Beaujeu ont fait de leur territoire une région à part entière. Au 14e siècle, Antoine de Beaujeu fait don d’une partie de ses terres à la maison Bourbon. En 1522, le Beaujolais leur est retiré et donné à Louise de Savoie, mère de François 1er, qui a sa mort deviendra le domaine familial royal.

Au fils du temps, des mariages et des dots, le Beaujolais revient à la maison d’Orléans avec pour dernier comte du Beaujolais Louis Charles d’Orléans, frère du roi Louis-Philippe 1er (1779 - 1808).

Beaujolais : l’histoire de la bête du Lyonnais

Fait divers d’un autre temps, l’été 1754 marque le début d’une histoire effroyable. Tout commence dans cette fameuse région du Beaujolais où un enfant sera retrouvé dévoré, puis deux autres dans les alentours de Villette-de-Vienne et de Régnié-Durette.  Plus de 2000 chasseurs se lanceront à la poursuite de cette bête qui totalisera 34 victimes agées de 1 à 14 ans. Hyène, loup ou même loup-garou, les hypothèses sont nombreuses, le mystère reste entier. En 1764, une histoire similaire survint en Lozère, totalisant plus d’un centaine de victimes et très connue sous le nom de la Bête du Gévaudan.

Beaujolais : l’histoire de ses vins

Le vignoble a toujours été une activité très présente dans la région. Au 12e siècle fut aménagé un port pour faciliter le commerce de manière générale mais aussi particulièrement celui du vin. Mais c’est au 17e siècle que le vignoble prend de l’ampleur avec le développement du marché lyonnais dans un premier temps puis national avec la construction du chemin de fer.

Il faudra attendre le 19e siècle pour que la région Beaujolais se structure comme nous la connaissons actuellement, à travers 3 secteurs économiques : le vignoble, l’agriculture, et l’industrie.

Le Beaujolais est aujourd’hui l’une des régions de référence dans la viticulture française, connue pour ses vins rouges. Le vignoble s’étend sur environ 22 000 hectares. Au total, 12 AOC viennent de la région : Beaujolais, Beaujolais-Villages et 10 crus : Fleurie, Chénas, Juliénas, Côte de Brouilly, Brouilly, Chiroubles, Saint-Amour, Moulin à Vent, Morgon et Régnié. Depuis les années 50, la renommée du fameux Beaujolais Nouveau ne cesse de croître. Produit phare de la région, il est attendu traditionnellement chaque troisième jeudi de novembre. Dans le Beaujolais, c’est la convivialité qui est de rigueur avec par exemple chaque année la fête des crus qui réunit près de 20 000 visiteurs ou plus passionnément tout au long de l’année avec l’Ordre des Compagnons du Beaujolais !

Où sortir quand on vit dans le Beaujolais ?

* Prix/m2 : PERVAL 2017 - Autres données : INSEE 2013